Tout comme la mer se retire juste avant un tsunami, il en va de même pour la situation de faillite. Au cours des cinq premiers mois de 2020, ils ont chuté de 23 % par rapport à la même période l'année dernière. Pour le mois de mai, cette baisse a même été de 32 %. Les prêts Corona et le ralentissement de la crise ont contribué à donner une image trompeuse d'une situation positive. Mais une chose est sûre : le tsunami de la faillite va déferler sur la Suisse. La question n'est pas de savoir si, mais quand cela se produira. L'humeur des entrepreneurs en Suisse se reflète dans les nouveaux enregistrements. De janvier à mai, la baisse du nombre de nouvelles entreprises a été de 9 %. En mai, ce chiffre était de 14 %. Ce déclin montre que les perspectives d'avenir des nouvelles entreprises sont jugées négatives dans la situation actuelle.

Lisez l'étude :

Faillites et formations en mai 2020 (en allemand)

Distributeur de médias