Article Presse

Activités risquées: un CSO sur quatre déclare baser ses décisions stratégiques sur son instinct

08 oct. 2019

Le rapport d’étude «Management: passer au niveau supérieur» de Bisnode produit par Kairos Future révèle que 25% des CxO suivent leur instinct pour leurs décisions stratégiques. Simultanément, 50% d’entre eux déclarent que leur activité n’existera plus en 2030 s’ils ne s’engagent pas sur la voie d’un futur basé sur les données. Le manque de connaissances, l’insuffisance des processus dédiés à permettre l’exploitation des données internes et externes, voilà ce qui empêche les CxO de bien dormir la nuit. De plus, la moitié de la direction ne possède pas les connaissances de base nécessaires pour améliorer l’utilisation des données et de l’analyse des données.

«Le monde des affaires doit s’attendre à un énorme changement: le fonctionnement basé sur les données va devenir la base dans tous les secteurs», déclare Rikard Candell, Analytics Director chez Bisnode. «La création d’une organisation basée sur les données et les connaissances consiste à remplacer le fonctionnement à l’instinct par une prise de décision basée sur une solide analyse de données.»

Faire naviguer une entreprise sur les eaux de la numérisation n’est pas chose aisée. Le rapport d’étude de Bisnode conclut que les investissements dans des capacités d’analyse de données sont mal répartis sur les différents services et fonctions commerciales. Les capacités d’analyse de données dans les services informatiques (34%) font l’objet d’un large sur-investissement, tandis que sont laissés à la traîne les services de marketing (13%), de R & D (12%) et des ventes (14%), ce qui risque d’influer négativement sur les performances commerciales européennes.

Pour ce qui est de l’analyse de données et de l’IA, certains secteurs sont plus aptes que d’autres à l’automatisation de tâches. Les services financiers, le conseil, l’informatique et les technologies sont en tête, avec 25% des entreprises déclarant qu’une majorité de tâches pourrait être automatisée grâce à une utilisation plus intelligente de l’analyse de données et de l’IA, tandis que d’autres secteurs, comme les services publics, l’éducation et la santé sont loin derrière, avec seulement 10% des entreprises déclarant qu’il serait possible d’automatiser la majorité des tâches. Au même moment, 39% des répondants déclarent qu’en 2030, l’analyse de données et l’IA auront totalement transformé leur secteur.

La clé pour atteindre la maturité numérique est d’avoir une culture d’entreprise innovante et ouverte, qui ne soit pas excessivement empathique; les données ne font pas de cadeaux. Il est étonnant de constater que le turnover est très bas (moins de 10%) dans les grandes entreprises qui ont adopté les données au centre de leurs activités. Cependant, 55% des répondants déclarent que les problèmes liés à la technologie et à la numérisation sont plus ennuyeux que leurs collègues. De plus, le fait de gérer et de persuader les employés ayant une attitude négative vis-à-vis des données est également une difficulté majeure, d’après les réponses données spontanément par les CxO européens.

La maîtrise des connaissances au sein des équipes de management de ces CxO est variable. D’après l’étude, il existe une certaine fracture générationnelle: la compétence dans le numérique est plus forte dans les équipes de management dirigées par des «millenials» tandis que les équipes dirigées par des «baby boomers» sont à la traîne.
 
Difficultés et craintes à se baser davantage sur les données
 
Les répondants à l’étude ont plusieurs craintes par rapport au fait que leurs organisations deviennent davantage basées sur les données. Le manque de connaissances est l’une de ces peurs.
 
  • C’est étonnant: 47% des répondants déclarent qu’il leur manque les connaissances nécessaires pour se baser davantage sur les données.
  • 1 sur 3 déclare qu’il n’a pas la moindre idée de ce que réserve l’avenir de l’analyse de données dans son secteur.
  • Plus de 70% des entreprises les plus matures identifient comme l’une de leurs principales difficultés le manque de talents disponibles.
  • Plus de 4 répondants sur 10 déclarent que l’une des principales difficultés est de mettre en place des processus qui soutiennent l’exploitation des données internes et externes.
  • Le manque de personnel en mesure de gérer la transition pour se baser davantage sur les données est une autre crainte pour 35% des CxO.
 
Futur des données et de l'IA
 
Que prédisent les CxO pour l’avenir des données et de l’IA?
 
  • Plus de 3 répondants sur 10 déclarent qu’en 2030, toutes les décisions stratégiques dans leur secteur seront supportées par une intelligence artificielle.
  • Il est intéressant de constater que 34% des CxO interrogés pour le rapport déclarent qu’en 2030, un membre de l’équipe de direction ne sera pas un humain.
  • Près de 3 personnes sur 10 déclarent qu’en 2030, la plupart des managers seront remplacés par une IA.

À propos de l’étude
 
L’étude a été commissionnée par Bisnode et réalisée par Kairos Future. Ce rapport est basé sur des entretiens avec au moins 25 cadres de niveau supérieur issus de 10 marchés en Europe (300 répondants au total).

À propos de Bisnode
 
Bisnode, entreprise progressiste, l’une des premières pour les données et l’analyse en Europe, construit un futur plus radieux grâce au smart data. Nous avons plus de 2 100 employés passionnés et curieux qui opèrent dans 19 pays, utilisant l’analyse et les modèles de notation pour prédire le comportement du client, offrir des informations remarquables, et finalement trouver des solutions innovantes à des problèmes durables. Bisnode – Data to drive you forward.

Distributeur de médias

Abonnez-vous aux communiqués de presse de Bisnode.