Article Transformation numérique Smart Data

Le smart data est la monnaie forte de notre époque

Chaque jour, 16 milliards de mégaoctets de données sont produits dans le monde entier. Pour le particulier, le monde des affaires et la société dans son ensemble, cette énorme quantité d'informations est une mine d'or - et aussi un énorme défi. L'avenir appartient à ceux qui peuvent transformer et affiner le big data en smart data. Bisnode s'est entretenu avec le fondateur de Wayblazer et le directeur général de Spotify pour les pays nordiques sur la devise forte de notre époque : le smart data.

Comprendre l'ampleur de la quantité de données produites chaque jour dans le monde n'est pas une tâche facile. Au fait, combien font 16 billions de mégaoctets ? Ce développement explosif pourrait être un peu plus facile à saisir si l'on considère le fait que 90 % de toutes les données dans le monde ont été créées au cours des deux dernières années. Cela comprend des informations provenant de transactions commerciales, de courriels, de médias sociaux, de blogs, de GPS, de vidéos et d'images numériques.

«Au lieu de se fier à son instinct, une entreprise peut agir sur la base de données. Mais cela nécessite que vous puissiez passer au crible cette énorme quantité d'informations pour trouver ce dont vous avez besoin. C’est exactement ce que le smart data essaie de faire, pour vous donner les bonnes informations au bon moment.».

Anders Borg, CSO

TROIS AVANTAGES DU SMART DATA

TROIS AVANTAGES DU SMART DATA
  • Personnaliser l'expérience client Si vous apprenez réellement à connaître vos clients, vous pouvez leur proposer des services sur mesure, des offres personnalisées, un meilleur service et interagir avec eux selon leurs propres termes. Au lieu de simplement se fier à votre instinct, vous pouvez fonder vos actions sur des faits à partir des données disponibles. Soutenues par ces données, les entreprises peuvent être plus proactives et prévoir les habitudes d'achat.
  • Atteindre les bons clients
 Un ciblage plus précis permet à votre entreprise de personnaliser ses offres. Traditionnellement, le marketing ciblé a eu du mal à trouver des informations fiables, ce qui a donné lieu à des grappes généralisées plutôt qu'à des groupes cibles clairement définis. Mais il est maintenant possible de connaître les personnes derrière les chiffres, de savoir qui elles sont et ce qui les intéresse.
  • Réduire les risques En savoir plus sur vos clients peut vous aider à vous protéger contre la fraude et à vous concentrer sur vos bonnes affaires avec les « bons » clients. Cela se traduit par une diminution de la prise de risque et une augmentation des revenus.

Smart data est synonyme de données pertinentes

Il n'est pas exagéré de dire que ces informations - que nous avons coutume d'appeler le big data - sont une mine d'or pour les entreprises. Mais comment allons-nous pouvoir gérer toutes ces informations ? Après tout, la capacité du cerveau humain n'a pas beaucoup évolué au cours des 5 000 dernières années.

Face à toutes ces informations, il y a un risque que nous réagissions comme l'homme qui est entré dans la librairie Barnes & Noble sur Union Square à Manhattan. Quand il vit les quatre étages de livres empilés du sol au plafond, il s'arrêta, soupira et dit en sortant : « Tellement de livres, si peu de temps ».

Le smart data concerne une personne qui prend cet homme par la main et l’aide à éliminer tout ce qui n’est pas pertinent pour lui. Les entreprises qui y parviennent ont non seulement plus de facilité à fidéliser leurs clients existants, mais elles sont également plus à même de cibler avec précision les campagnes publicitaires et les promotions destinées aux nouveaux clients.

 « Au lieu de se fier à son instinct, une entreprise peut agir sur la base de données », explique Rikard Candell, directeur du développement des affaires du groupe chez Bisnode. « Mais cela nécessite que vous puissiez passer au crible cette énorme quantité d'informations pour trouver ce dont vous avez besoin. C’est exactement ce que le smart data essaie de faire, pour vous donner les bonnes données au bon moment. »

Les défis et les solutions varient en fonction des différents types d’entreprise.

Le smart data dans l’industrie du voyage

La société américaine Wayblazer a trouvé un moyen d'utiliser le big data dans l'industrie du voyage. Le fondateur de l'entreprise, Terry Jones, ne pense pas que les options de recherche d'aujourd'hui soient particulièrement conviviales. En utilisant l'analyse de texte automatisée, Wayblazer peut utiliser les informations non structurées sur les voyages qui sont disponibles en ligne, dans des endroits comme les blogs, les articles et sur Twitter.

«Au lieu de rechercher un voyage en entrant le nom d'une ville et les dates de départ et d'arrivée comme vous le faites maintenant», explique Jones, «vous pouvez chercher un hôtel sur la plage qui a un spa, un golf et des activités pour les enfants en octobre. Nous créons des outils intelligents qui aident les agences de voyages à découvrir le voyage parfait pour leurs clients.»

S’orienter à travers le bruit des informations

Jones annonce solennellement que Wayblazer et d'autres acteurs ont maintenant trouvé la clé de la mine d'or où d'énormes quantités de connaissances sont cachées.

«Je pense que nous sommes sur la bonne voie pour transformer l'Internet d'un endroit où les utilisateurs sont obligés de parcourir des centaines de pages à la recherche d'indices, en un système qui offre vraiment des conseils», explique Jones qui souligne qu’il ne s’agit pas uniquement d'intérêts commerciaux. L'orientation dans le domaine de la médecine et de la recherche se développera également plus rapidement grâce au smart data. Les possibilités sont énormes, ajoute-t-il.

«Pensez au fait que plus de photos sont prises chaque jour que pendant tout le 20ème siècle et qu'un million de personnes se connectent sur Facebook tous les jours. Notre communication n'est pas perdue. Elle est préservés. La question est : Pouvons-nous entendre les voix à travers tout le bruit ? Pouvons-nous utiliser les outils qui existent pour transformer ces informations en données commerciales ?» Jones pense que la réponse est oui.

Expérience client personnalisée

Selon Rikard Candell, l'une des tendances les plus fortes dans le smart data est la personnalisation. Les consommateurs s'habituent de plus en plus à des offres uniques et vont bientôt les attendre.

«Nous apportons avec nous le traitement que nous recevons des services numériques tels que Spotify et Uber », explique Candell, « où le smart data est continuellement utilisé pour améliorer les services.»

«L'avenir appartient à ceux qui peuvent transformer et affiner le big data en smart data.»

Pour Spotify, le smart data fait de l'épine dorsale de l'entreprise. Jenny Hermanson, directrice générale de Spotify Nordics, explique que toute l'équipe d'analyse travaille continuellement à l'analyse des données pour créer un meilleur produit, trouver des tendances et formuler des recommandations personnelles.

«Le plus grand défi pour toutes les entreprises,» dit-elle, «est qu'il y a tellement de données que vous devez être en mesure de les clarifier et de trouver des cadres pour les questions auxquelles vous voulez répondre. Vous devez prendre le contrôle des données.»

Hermanson estime que même les entreprises qui ne sont pas aussi numériques que Spotify devront se référer à l'énorme quantité de données disponibles, ou risquent de prendre du retard.

«Le smart data consiste à voir les comportements et les tendances», précise-t-elle, «et pour ce faire, vous devez faire des analyses. Mais il est également important de souligner que c'est la combinaison de données et d'une touche humaine qui mène au succès. Les personnes de l'entreprise doivent faire partie du voyage.»

 

Changements rapides

Nombreux sont ceux qui soulignent la rapidité des changements en cours. Les entreprises ne peuvent pas se permettre de fonder leurs connaissances sur des suppositions et des intuitions. Nokia en est un exemple. Au début des années 2000, la société finlandaise était l'un des trois principaux fabricants de téléphones cellulaires au monde. Son succès reposait en partie sur sa capacité à détecter rapidement ce que le marché voulait et à développer des téléphones adaptés aux consommateurs.

À son apogée, Nokia représentait 3,7 % du produit national brut de la Finlande et 21 % des exportations totales du pays. Mais ils ont sous-estimé l'impact des smart phones, et après qu'Apple ait lancé son premier iPhone en 2007, Nokia est devenue obsolète et marginalisée.

«Je pense que les gagnants de demain seront ceux qui seront plus précis et agiront plus rapidement dans leurs décisions quotidiennes», déclare Candell. «Les stratégies sont minées beaucoup plus rapidement qu'auparavant et nous assistons à un changement, où les plus grandes entreprises ont plus de difficultés à maintenir leurs positions sur le marché au fil du temps. Le smart data permet d'agir en temps réel sur les attitudes changeantes des clients.»

 

La concurrence s’informe aussi. Abonnez-vous à notre newsletter.