Master Data: Les entreprises suisses ont du retard à rattraper

11 juin 2019

En mai 2019, s'est déroulé, au musée FIFA de Zurich, un événement dont le thème était «Master Data Excellence». CDQ et Bisnode ont pu accueillir 80 participantes et participants qui ont eu l'occasion d'échanger avec des experts en Master Data. Nous avons discuté avec le modérateur, Patrick Galig, pour savoir comment il a vécu cette journée et connaître les informations les plus intéressantes qu'il a retenues de cet événement. L'une d'entre elles: Il y a encore beaucoup de travail qui attend les entreprises.

80 responsables des données, Chief Data Officer, CMO et bien d'autres se sont rendus à Zurich en mai 2019 afin de participer à la conférence «Master Data Excellence». Ils ont pu découvrir les dernières suggestions et tendances au sujet des Master Data à l'occasion des nombreux Keynotes et sessions Best Practise.

Dans son rôle de modérateur, Patrick Galig a guidé le déroulement de la journée. Dans cette interview, il raconte ses impressions, les rencontres avec les participants et ce qui caractérise les Master Data dans la pratique.

Comment avez-vous trouvé l'événement?

L'occasion était très intéressante. Il y avait beaucoup d'entreprises, surtout des sociétés internationales. Cela a démontré encore une fois que le sujet des Master Data est d'une grande actualité. Par conséquent, la demande était très forte.

Comme vous dites, l'événement était complet, il ne restait plus une seule place. Pourquoi ce sujet attire-t-il autant?

Les gens se rendent de plus en plus compte qu'il est impossible de nos jours de se passer d'une base de données propre dans le contexte de la transformation numérique et du travail basé sur des données. C'est une raison expliquant le succès de l'événement. L'autre raison: Les participants ont eu l'occasion d'échanger avec des experts. C'est là que la combinaison de Bisnode et CDQ était idéale. Bisnode apporte les données, CDQ dispose de capacités conceptionnelles exceptionnelles. C'était très intéressant pour les gens.

Patrick Galig führt durch den Anlass

Avez-vous eu l'occasion d'échanger, vous aussi? Qu’en retenez-vous?

Dans beaucoup de discussions, on a entendu à plusieurs reprises que les gens commencent à réfléchir de manière globale. Aujourd'hui, il ne s'agit plus de la simple gestion des Master Data. Les entreprises ont besoin de se mettre dans les Use Cases. Cela comprend la Compliance. Mais cela comprend aussi le risque et le marketing. C'est pourquoi les participants voulaient absolument apprendre comment fonctionne l'intégration dans les systèmes locaux.

Et cela est déjà presque la réponse à la question suivante, celle de savoir pourquoi Master Data est si important. En principe, cela peut se résumer en une seule phrase: Tout commence par les données. N'est-ce pas?

C'est vrai: En effet, tout commence par les données. Elles offrent une vue homogène et cohérente sur la réalité - à savoir sur ce qui se passe à l'intérieur d'une entreprise. C'est possible uniquement en maîtrisant les Master Data et en continuant à les développer. Donc oui: C'est vraiment la base de tout.

Bilder CDQ Event

Quels sont les plus grands défis qui attendent les entreprises aujourd'hui?

Il y en a plusieurs et ils sont très différents. Le plus grand défi consiste probablement à implémenter Master Data à travers plusieurs services ou départements. Cela rend les choses rapidement complexes et compliquées. Il faut regrouper les départements - alors qu'ils ont souvent des situations de départ et objectifs très différents. Orchestrer et harmoniser tout cela est un challenge énorme.

Où les entreprises en sont-elles aujourd'hui?

Beaucoup d'entreprises ont compris qu'elles vont devoir prendre au sérieux les Master Data à l'avenir. Après tout, elles ont bien assisté à l'événement. Mais il y a aussi beaucoup de sociétés qui admettent qu'elles n'en sont qu'au tout début. Elles étaient peu nombreuses à oser se placer entre le milieu et plutôt bien sur l'échelle de maturité. Mais le fait que personne ne se voie dans le groupe de tête était frappant.

Infographie gratuite

Bisnode et CDQ ont questionné les participants sur les Master Data. Téléchargez gratuitement l'infographie avec les résultats au format PDF. Découvrez les réponses aux questions suivantes:

-          Les plus grands défis dans le domaine des Master Data

-          La performance propre

-          Les investissements dans Master Data

Télécharger l'infographie gratuitement

Pour en rester au sujet du groupe de tête: L'événement s'est bien déroulé sous le titre de «Master Data Excellence». Qu'est-ce qui caractérise donc cette excellence?

D'un côté, il faut une stratégie propre et un plan, très souvent poussé par un contexte lié au business. Après tout, en tant qu'entreprise, on a besoin de savoir précisément ce que l'on cherche à obtenir - et quelle est la contribution de la base Master Data pour y parvenir. C'est à partir de ce point que débute la mise en œuvre qui nous réserve quelques embûches. Ainsi, l'environnement informatique a par exemple tendance à devenir rapidement très complexe. Mais si l'on arrive à mettre en place la planification, la mise en œuvre, les bonnes données traitées de la bonne manière dans un environnement informatique uniforme à travers les départements, si l'on crée donc une vision homogène, alors on parle de Master Data Excellence.

Est-ce qu'il y a un exemple d'une entreprise qui a réussi la mise en œuvre de Master Data?

Oui, il y en a beaucoup. Un cas particulièrement intéressant est la société DPD. Ils ont introduit un nouveau CRM, à savoir Salesforce. Ils se sont rendus compte que cela n'a de sens que s'ils arrivent à maîtriser les donner en amont. C'est ce qu'ils ont fait et ils n'ont pas lésiné sur les moyens. Ils possèdent maintenant une base de données parfaite. Via une interface, ils importent en permanence des données actuelles de Bisnode au CRM et ils enrichissent même leurs données par des informations sur les risques.

Mais revenons encore une fois sur l'événement. Quel intervenant vous a particulièrement marqué?

Tous les intervenants ont été très bons. Ils ont tous démontré qu'ils sont des spécialistes incontournables de leur domaine. Chaque intervention a présenté une vision très spécifique des Master Data. Anna Gleiss a par exemple démontré très clairement qu'elle a énormément marqué le Global Master Data Management chez Siemens au cours des 10 dernières années. Bien qu'ils y travaillent depuis si longtemps, ils ne sont toujours pas arrivés au bout du voyage. Un exposé très amusant était celui du Dr. Karsten Thiel von Herff. Il a éclairé un sujet en principe très sérieux, à savoir la Compliance dans le domaine du sport, d'une manière très drôle. Cela a rendu l'intervention très intéressante pour tout le monde. Mais il y a aussi eu les exposés spécialisés de CDQ et Bisnode. Il ont offert des vue très intéressantes sur les thèmes et cas pratiques, qui arrivent vraiment - de manière conceptionnelle, mais aussi du côté Best Practise.

Nous voilà arrivés à la dernière question déjà: De votre point de vue, quel était le point le plus important à retenir?

Le point le plus important que je retiens est le fait que l'importance de Master Data dans le domaine de la transformation numérique est actuellement vraiment tout en haut des agendas. Le nombre de participants étrangers ayant fait le voyage à Zurich montre à quel point Master Data est important et que le positionnement de CDQ en coopération avec Bisnode répond visiblement aux préoccupations du moment.

Que disent les visiteurs des Master Data ? Et qu'en est-il des experts ?

Nous avons posé des questions et appris des choses passionnantes. Regardez la vidéo pour découvrir ce que.

Tout le monde connaît Master Data. Qu'ont dit les participants ?