Article Risques & Crédit

Working Capital Management: Découvrez comment cela fonctionne et pourquoi il est si important

Dans chaque entreprise, le Working Capital Management garantit le flux financier. C'est important car il n'y a pas de business sans argent. La route vers plus de liquidités passe par la gestion active de vos créances, obligations et stocks. Dans cet article, nous vous proposons un aperçu du Working Capital Management pour que vous ayez toujours assez de moyens pour les investissements et la croissance - et des réserves si jamais les choses devaient se gâter. Téléchargez dès maintenant notre infographie gratuite.

Dans le monde des affaires, rien ne va sans moyens liquides. Que ce soit un grand groupe ou une société seule, chaque entreprise a toujours besoin d'avoir assez d'argent pour payer ses factures et - beaucoup plus important - pour investir et grandir.

C'est surtout le cas des PME dont les problèmes de liquidité peuvent menacer la survie. 9 entreprises sur 10 font faillite parce qu'elles n'ont pas assez de fonds disponibles. Mais une liquidité insuffisante présente encore d'autres inconvénients. C’est surtout la solvabilité d'une entreprise qui pâtit très fortement lorsque l'argent n'arrive pas de manière fiable. Les intérêts pour contracter un crédit seront moins favorables ensuite. Cela va donc réduire les bénéfices - et la liquidité. Un cercle vicieux.

Une mauvaise liquidité signifie aussi une baisse directe de la capacité d'autofinancement. Il sera difficile de réaliser des investissements avec ses propres moyens en plus du maintien de l'activité commerciale. Cela constitue un gros problème, surtout pour les PME orientées sur la croissance.

Pour simplifier: Une meilleure liquidité apporte plus de marge de manœuvre et de sécurité.

Le Working Capital Management vous aide à gérer vos débiteurs et créditeurs selon des standards homogènes et à garantir ainsi la liquidité. Un Working Capital Management professionnel signifie donc: plus de liquidité, rentabilité plus élevée et meilleure efficacité des processus.

Le fonctionnement du Working Capital Management

Le Working Capital Management se compose de trois piliers: la gestion des créances, la gestion des créditeurs et la gestion des stocks. Ce sont les deux premiers domaines qui sont particulièrement importants pour le responsable financier que vous êtes. Tirer le maximum des créances et obligations.

Résumé de manière simple et compréhensible pour votre direction: «Relancer vite les débiteurs, payer tard les créditeurs».

Dans ce qui suit, vous trouverez un aperçu des procédés du Working Capital Management qui vous aident, ainsi que toutes les PME suisses, à assurer votre liquidité.

Un aperçu rapide du Working Capital Management?
Téléchargez dès maintenant l'infographie gratuite.

Télécharger l'infographie maintenant

1. Gestion des créances

Pas d'affaire sans argent. Ce qui paraît très simple devient pourtant très compliqué quand le flux d'argent se tarit. Pour cette raison, la gestion de crédits est tout aussi importante pour les grandes entreprises que pour les PME.

Le WCM comprend tous les processus autour de la création et du traitement des créances des clients. Vous déterminez dans votre Credit Policy votre manière de faire fonctionner votre gestion des créances nationale et internationale. Vous expliquez ainsi à la direction et aux propriétaires comment vous déterminez les bons délais de paiement et comment les mettre en pratique correctement.

Avant d'accorder un crédit-fournisseur à votre client, donc avant de lui livrer de la marchandise sur facture, vous vérifiez toujours sa solvabilité dans tous les cas. Utilisez aussi bien des sources internes qu'externes pour cela. Cela vous aide à fixer la limite de crédit optimale pour chaque client. Vous n'allez plus livrer des clients alors que, soit ils ne paient pas votre facture, soit ils font même faillite. Au pire des cas, cela peut entraîner votre propre insolvabilité. Une étude réalisée en 2015 a démontré que le dépôt de bilan d'un client est la cause de 10% de toutes les faillites des entreprises.

Les escomptes augmentent la rapidité du paiement. Vous offrez une vraie incitation intéressante pour régler rapidement les factures à payer.

Vous avez parfois affaire aux mauvais payeurs malgré l'examen de solvabilité et l'octroi d'un escompte. Ici, une procédure de rappel rapide et rigoureuse s'avère utile. Assurez-vous que le processus est bien consigné dans la Credit Policy. Relancez les mauvais payeurs rapidement et fermement et cherchez même l'entretien personnel dans les cas graves. Vous obtiendrez votre argent plus vite ainsi et vous améliorez le délai de paiement.

Dans les années à venir, la Suisse s'attend à une poussée énorme au niveau de la numérisation de la gestion des créances. Elle automatise beaucoup de processus du pilotage des liquidités comme la facturation, la gestion des paiements ou l'évaluation des risques de défaillance. La numérisation va donc aider les PME à opérer de manière encore plus efficace.

2. Gestion des créditeurs

Le deuxième pilier du Working Capital Management: la gestion de vos créditeurs. Assurez-vous de toujours obtenir le maximum en matière de délai de paiement auprès de vos fournisseurs. Cela nécessite de l'aisance dans les négociations. Ou bien vous demandez au fournisseur de vous accorder des escomptes.

Êtes-vous courageux? Alors vous pouvez faire exprès de payer tard les factures moins importantes. Il convient toutefois d'être prudent. Car plus vous payez tard, moins votre solvabilité sera bonne. Il ne faut quand même pas qu'un fournisseur ou une banque vous refuse un crédit par la suite.

3. Gestion des stocks

Le troisième et dernier pilier du Working Capital Management: la gestion des stocks. Des stocks importants immobilisent beaucoup de capital. C'est un phénomène bien connu par les entreprises de l'industrie, du bâtiment et du commerce.

Le chiffre-clé le plus important dans ce contexte est le cycle Cash to Cash. Il mesure en jours la durée d'immobilisation du capital entre le paiement sortant au fournisseur et le paiement entrant des clients. Plus cette valeur est basse, mieux c'est pour la liquidité. Mais cela nécessite une gestion active des stocks.

Working Capital Management: Découvrez pourquoi il est si important pour le CFO

Les principes du Working Capital Management garantissent une liquidité durable.

En tant que chef des finances, le Working Capital Management vous permet de traiter aussi bien les débiteurs que les créditeurs de manière homogène et équitable, ainsi qu'en respectant des conditions standardisées et optimales pour votre entreprise. Vos collègues de la direction, tout comme les propriétaires sauront apprécier le fait que vous donnez l'exemple en vivant le «Best Practise» dans votre domaine.

Ce n'est pas que pour les grandes entreprises que le Working Capital Management est important. Il est absolument indispensable surtout pour les PME. C'est le seul moyen de débloquer du capital immobilisé et de toujours avoir des moyens financiers suffisants pour la croissance interne et les investissements.

Infographie gratuite
Working Capital Management

Téléchargez notre infographie et obtenez un aperçu du Working Capital Management, y compris des conseils.

Télécharger l'infographie maintenant